Second vin, 2nd vin, deuxième vin, 2ème vin, 2e vin, deuxième étiquette…

 La plupart des Grands Crus Bordelais produisent des 2nd vins, qu’est ce que cela signifie ?

Historique des seconds vins de Bordeaux

 Alter Ego, second vin du château Palmer et le château PalmerA la naissance des Grands Crus Classés, les barriques de Bordeaux étaient sélectionnées selon les acheteurs et les meilleures cuvées destinées àla famille. Aufil des années, les Grands Crus de Bordeaux se sont multipliés et surtout les vignobles se sont agrandis, acquérant plus de parcelles et par définition plus de quantité de vin dans les chais.

Pour l’entretien du vignoble Bordelais, les vignes trop anciennes sont arrachées puis remplacées par de jeunes pieds. Dans l’objectif de conserver la qualité des grands vins de Bordeaux, les châteaux leurs réservent leurs meilleurs parcelles, plus anciennes et mieux exposées.

 

Les seconds vins (et troisièmes parfois) sont issus des jeunes vignes fraîchement plantées, ils bénéficient cependant d’un savoir faire identique : les chais et méthodes d’élevage, la mise en bouteille ou encore le même œnologue…

 

L’engouement des plus grandes appellations de Bordeaux pour les seconds vins

 

D’après le guide Parker, « le second vin n’est pas une innovation récente. Léoville Las Cases a inauguré le sien (Clos du Marquis) en 1904, suivi de Château Margaux (Pavillon Rouge du Château Margaux) en 1908. »

Depuis les années 90, presque tous les châteaux de Bordeaux (Grands Crus et Crus Bourgeois) autant dans les appellations Saint-Émilion ou Pomerol qu’autrefois en Margaux ou Pauillac, ont opté pour le lancement d’un second vin et même d’un troisième vin pour certains.

Aujourd’hui les seconds vins des Grands Crus Bordelais se définissent par une sélection suivant les parcelles et non comme un trop plein produit. Les cuvées moins qualitatives sont vendues en vrac au négoce anonymement qui en font des vins de marque mais en aucun cas elles ne sont introduites dans les seconds vins. Cependant, lorsqu’un millésime exceptionnel comme 2009 ou 2010 permet une production de vin en quantité et en qualité, il arrive que certains châteaux produisent un troisième vin.

  

Second vin des Bordeaux Grands Crus : Tirer la qualité et l’image vers le haut


 Château Gruaud Larose et son second vin: Sarget de Gruaud Larose Quel intérêt pour un Grand Cru Classé de Bordeaux de produire un second vin ?

La constance de la qualité !

Un premier vin se doit d’être parfaitement représentatif du nom du château, et de correspondre aux critères de qualité attendus par son classement, proche dela perfection. Lesecond vin est moins attendu, mais la qualité n’en est pas moins un critère de sélection. Il permet d’offrir une autre interprétation d’un vin par un château, et toucher ainsi un public d’amateurs de vins plus large.

  

Comment reconnaît-on un second vin de Bordeaux?

Un second vin ne se cache pas, au contraire. Il porte généralement une partie du nom de son aîné, de façon à reconnaître au premier coup d’œil leur lien de parenté. Cependant, il ne peut pas porter le nom de « château », réservé au premier vin. Si vous lisez Amiral de Beychevelle, vous l’associerez immédiatement au Château Beychevelle, si vous voyez une bouteille de La Dame de Montrose, vous l’identifierez comme le second vin du Château Montrose, etc…

 Les seconds vins de Bordeaux, une très bonne occasion sur Mondovino !

Pourquoi acheter un second vin ? Premièrement, les seconds vins sont vendus moins cher que leurs aînés. Un second vin permet de s’offrir un grand nom de Bordeaux à moindre coût : Si vous ne pouvez vous offrir un Château Lafite Rothschild, optez pour les Carruades de Lafite, si acheter un Château Cheval Blanc semble inaccessible, Le Petit Cheval est fait pour vous, etc…

Pour les grands millésimes comme 2009 ou 2010, avec l’envolé des prix des Premiers Grands Crus Classés, les seconds vins des grandes propriétés font le ravissement des amateurs de vin de Bordeaux. Sur de grands millésimes, les seconds vins sont parfois meilleurs que les premiers vins de millésimes plus classiques.

 Les professionnels le reconnaissent volontiers : certains seconds vins surpassent d’autres premiers vins tant la qualité est impressionnante. Bernard Burtschy lui-même (du Figaro, l’Avis du Vin) a sélectionné pour les fins dégustateurs ses coups de cœur de seconds vins. La RVF prime elle aussi régulièrement les seconds vins de Bordeaux.

 

>> Voir les seconds vins disponibles sur Mondovino.com